Photo portrait sexy : la retouche, c’est tricher?

Ceci est un extrait de la session de cours photos Guide complet vers votre première séance photos de charme (sexy, glamour, boudoir) en lumière naturelle

Vous l’entendrez régulièrement de la bouche de photographes bien pensant : une photo portrait bien réalisée n’a pas besoin d’être retouchée. Autrement dit, la retouche, c’est mal… et tout « post-processing » (retravaille des photos après la prise de vue) doit être proscrit. Analyse.

Le noir et blanc, désormais interdit?

Première remarque importante : s’interdire tout « post-traitement », c’est par exemple mettre une croix sur toute possibilité de réaliser du noir et blanc. Et oui, à l’air du numérique, les fichiers images enregistrés par le capteur du boitier sont en couleurs (sauf appareil très spécifique). Tout passage en noir et blanc, qu’il soit réalisé directement par le boitier, ou par vous même dans un logiciel dédié, constitue une retouche du fichier numérique.

oui mais le noir et blanc, c’est pas pareil…

Notons de plus que le passage en noir et blanc n’est en aucun cas un processus « normalisé ». Comme à l’époque de l’argentique, ou le photographe choisissait sa pellicule et le développement de celle ci, il choisira aujourd’hui « quel noir et blanc » il souhaite réaliser. Comme illustré ci dessous, en numérique, il existe une infinité de variante de noir et blanc :

Noir et blanc, et noir et blanc…

Bref, traiter une photo en noir et blanc, c’est la retoucher.

Photo portrait sexy : retoucher vs retravailler…

Revenons à nos portraits sexy. La « retouche photo » est souvent associée à :

  • modifier les formes d’un corps humain pour le rentre plus mince.
  • retirer les défauts d’un visage en « lissant » à l’extrême la peau de celui-ci.

Ces pratiques peuvent être contestables. Nous ne rentrerons pas dans ce débat. Restons dans un démarche moins polémique : plutôt que « retoucher » les photos, parlons de « retravailler » celles ci. Ce travail inclut les taches classiques suivantes :

  • ajuster le cadrage et la composition
  • optimiser le traitement de l’exposition
  • intégrer du « vigneting »
  • peaufiner la qualité esthétique (correction du bruit, netteté)
  • retravailler le contraste
  • retravailler les couleurs

Une démarche artistique…

N’en déplaise aux moralisateurs, ce travail « post-traitement » constitue à mes yeux une démarche artistique. Elle constitue de fait pour le photographe la finalisation, et l’aboutissement de son processus de création, pour aboutir au résultat qu’il recherchait.

L’image sortie d’un boitier est le résultat du traitement numérique de l’appareil en question. L’image retravaillée par le photographe est le résultat de son propre travail de finalisation de l’aspect.

Mon traitement, mes photos

Les 3 exemples proposés dans cet article illustrent ma position. Les images de gauche vous propose la version sortie du boitier. Les images de droite intègrent le traitement que j’ai choisi d’y appliquer, pour un résultat qui est le mien, tout simplement. Vous n’êtes bien sur pas obligés de préférer la version retravaillée…

 

Et vous, qu’en pensez vous?

D’accord? Pas d’accord? Partagez votre avis dans les commentaires ci-dessous…

 

Ceci est un extrait de la session de cours photos Guide complet vers votre première séance photos de charme (sexy, glamour, boudoir) en lumière naturelle

 

 

Laisser un commentaire

*